• Richard ROUXEL

Halte au laid

L’hebdomadaire Le Point du 15 juillet 2021 traitait de « l’offensive du laid » dans les villes et paysages français en illustrant sa couverture par des photographies de plots jaunes dédiés aux pistes cyclables, de containers bleus près d’un bâtiment de pierre au caractère remarquable ou encore d’un pot géant d’un rouge vif à faire pâlir les végétaux mis en terre.

A l’heure où les aménagements sont attendus dans notre espace urbain, alors que d’autres s’installent déjà durablement, la vigilance est de mise pour que cette « nouvelle esthétique » douteuse ne s’enracine pas à Saint-Brieuc. Le PVC tant décrié par ailleurs ne doit pas faire outrage à notre histoire. Les jardins publics sont notre fierté, ils ne doivent pas tomber en friche au nom de la nécessaire biodiversité. Imaginez seulement que la conseillère déléguée aux animaux de Strasbourg avait à l’esprit de revenir sur les méthodes de dératisation et plaidé pour une « approche bienveillante » et « une régulation douce » de la population de ces nuisibles avant qu’un plan d’urgence ne soit décrété pour un immeuble infesté. Rêvons d’un fleurissement rue Saint-Guillaume, de bancs de bois et d’installations durables qui inviteraient au respect.




11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Enfin la majorité municipale a présenté une délibération en vue de confier à un aménageur la possibilité de racheter et restructurer des immeubles en centre-ville. Ce projet que nous portions lors des